VISITER FIGEAC & SES ALENTOURS | A voir et à faire le temps d’un weekend.

Ne rien rater de Figeac & ses alentours :
entre beaux villages & coins nature des Vallées du Lot et du Célé

Tu prévois de t’évader à Figeac ? On te donne dans cet article 10 incontournables pour te guider dans la découverte de cette jolie ville qui fait partie des Sites et Cités Remarquables de France, également labellisée « Ville d’Art et d’Histoire ».

Figeac fait partie de ces endroits qu’on a adoré découvrir en France : c’est le charme, la simplicité et l’art de vivre du sud-ouest ! Mêlant beauté des paysages et patrimoine exceptionnel, Figeac est aussi proche d’autres grands sites tels que Cahors, Conques, Rocamadour, Saint-Cirq-Lapopie… Ce qui en fait un point de chute idéal pour rayonner et s’imprégner du caractère des Vallées du Lot et du Célé !

CE QUE TU TROUVERAS DANS CET ARTICLE
→ Idées de visite : que faire & que voir à Figeac, 10 incontournables.
→ Itinéraire :
une boucle découverte pour ne rien manquer des plus beaux endroits autour de Figeac, entre nature et villages médiévaux.
→ Expériences / insolite :
deux expériences pour découvrir Figeac et ses alentours autrement.
→ Bonnes adresses :
chambres d’hôtes en pleine nature, hôtels de charme, restaurants, dégustations, producteurs… à Figeac et ses alentours.


> Notre week-end à Figeac en vidéo

> Figeac, 10 incontournables lors de la visite de cette Ville d’Art&d’Histoire :

Ancienne cité fondée sur les rives du Célé, Figeac est cet équilibre subtil entre modernité et tradition. Ville commerçante et dynamique depuis des siècles, son centre historique et ruelles sinueuses immergent les visiteurs dans un décor tout droit sorti du Moyen Âge.

1. Le point de vue et l’Eglise Notre-Dame-du-Puy

Rendez-vous sur les hauteurs ! L’Eglise Notre-Dame-du-Puy domine le centre historique de la ville et est un endroit idéal pour débuter la visite de Figeac. En plus d’être un des deux « pôles » autour desquels s’est développée la cité médiévale (sa construction est estimée entre 1270 et 1280 !), c’est un joli point de vue pour embrasser d’un seul regard les toits de la ville… Et son relief ! Autour de l’Eglise, les escaliers de pierres, bancs et espaces verts ombragés appellent au calme et à la détente. En plus, le parking des Mirepoises (juste à côté) est gratuit. C’est ici que nous laissions notre véhicule pour poursuivre l’exploration à pied dans les rues de Figeac !

Figeac, l'église notre-dame-du puy

2. La Place Champollion & les Halles

C’est le lieu de rendez-vous pour les cafés du matin et les verres du soir ! Tu ne pourras pas rater la Place Champollion lors de ta visite de Figeac. C’est un peu sur cette jolie petite place dynamique que bat le cœur de la ville : ici, bars, échoppes, restaurants et terrassent se nichent au milieu des belles façades médiévales. A quelques pas de là, la place abritant les Halles (Place Carnot) n’est pas moins pleine de vie.

La place Champollion de Figeac

3. La Place des Ecritures

C’est justement depuis la place Champollion que la Place des Ecritures se dévoile au détour d’une grande arcade. Dans une belle cour médiévale longée par une galerie gothique, une immense plaque de granit noir recouvre le sol. Elle est gravée de symboles, dont des hiéroglyphes : il s’agit de la réplique de la célèbre pierre de Rosette. Soit le fragment qui a permis à François Champollion, célèbre égyptologue natif de Figeac, de décrypter les hiéroglyphes.

La place des écritures dans Figeac.

Jean-François Champollion : son nom plane sur la ville et on aime son histoire ! Né à Figeac en 1790, cet homme passionné (et déterminé !) s’emploie dès l’adolescence à l’étude des langues orientales. Parmi les plus grands mystères de l’histoire, celui des hiéroglyphes le fascine. Très vite, il travaille sur l’inscription de la pierre de Rosette et dépouille des centaines de documents. Sa connaissance des écritures et des langues anciennes acquise depuis son plus jeune âge ainsi que sa persévérance hors du commun lui permettent de parvenir au but de sa vie : déchiffrer le mystère des hiéroglyphes !

4. Le Musée Champollion – Les Ecritures du Monde

Comment ne pas enchaîner avec le Musée des écritures du monde et sa splendide “façade aux mille lettres” ? Sur ce monument, chaque ouverture (fenêtre, arcade) dévoile un vitrage fait d’une feuille de cuivre percée de plus de 1000 caractères d’écritures géants*. Lorsqu’on franchit les arcades, on découvre un musée qui s’apparente à un véritable voyage à travers les écritures du monde (certaines sont tellement belles qu’elles se rapprochent de véritables dessins !). Le musée est installé dans la maison natale de Champollion et accorde une jolie place au travail de l’égyptologue made in Figeac.

Le musée Champollion - les écritures du monde

5€ l’entrée, 2€50 en tarif réduit. A part en juillet et août, l’entrée est gratuite tous les premiers mercredis de chaque mois. Visite guidée 4€ / personne. Horaires d’ouverture ici.
*Ne pas manquer la fin de journée, lorsque la lumière du soleil vient rétroéclairer la façade… Et illuminer les fenêtre de doré.

5. Le Marché du samedi matin

On parlait de la Place Champollion et des Halles un peu plus haut : c’est entre autres ici que se tient le marché tous les samedis matins ! Tous les 2e et 4e samedis du mois, une grande foire s’y ajoute et les stands s’égrènent alors dans toute la ville : des Halles et de la Place Champollion jusqu’à la Place Vival (là où se trouve l’Office du Tourisme), en s’étendant même sur tout le boulevard du Dr Juskiewenski. On adore ces marchés de producteurs où habitants comme visiteurs se mêlent et se retrouvent pour faire le plein de bons produits.

Marché de Figeac le samedi matin

En plus du marché et de la foire : marché nocturne de Figeac les 22 juillet, 5 et 19 août 2021.

6. Le Château du Viguier du Roy

Il s’agit en fait d’un hôtel, mais pas que. Situé en plein centre de Figeac, le Château du Viguier du Roy est constitué d’un ensemble de demeures et édifices historiques. Repérable de loin grâce à sa tour du 14e siècle (la tour du Viguier), on peut profiter de son cadre extraordinaire sans forcément y dormir. La cour du bar (en accès libre) date du 18e siècle et plonge ses visiteurs le temps d’un verre dans un délicat décor d’autrefois. Au milieu de l’ensemble fait de pierres blanches et jolies galeries en arcades, le jardin médiéval et sa fontaine apportent fraîcheur et verdure et surplombent le tout. Le restaurant du Château n’est pas loin de là, on peut y déguster une excellente cuisine, colorée et raffinée. Le tout est classé Monument Historique.

château du viguier du Roy

Zoom sur la Tour du Viguier : c’est le dernier et principal vestige de cette résidence médiévale. Cet édifice symbolique servait à affirmer la présence du pouvoir royal (le Viguier était le “représentant” du roi) dans la ville. Elle n’est pas en accès libre, mais le personnel de l’hôtel en a la clé. Selon sa disponibilité, il peut t’y accompagner pour une grimpette au-dessus des toits de Figeac.

7. Abbatiale Saint-Sauveur

L’abbatiale Saint-Sauveur a été fondée au… 9e siècle ! C’est la plus grande église de Figeac et elle est à l’origine du développement de la ville. Elle accueillait autrefois les moines et les dévotions des pèlerins. En contrebas du quartier historique et au bord du Célé, les ruelles qui y mènent sont agréables et il fait bon ensuite déambuler sous ses grandes voutes pour une pause pleine de calme, fraîcheur… et de spiritualité.

Abbatiale Saint-Sauveur à Figeac

8. Les Salons du Collège du Puy et le Musée d’Histoire

Nous sommes à nouveau sur les hauteurs du centre ville historique, devant un monument majeur de Figeac. Ici se cachent des salons aux décors somptueux et le Musée d’Histoire, pensé comme un cabinet de curiosités. Lors de notre weekend à Figeac, nous n’avons pas pu visiter le musée mais avons eu la chance de découvrir les Salons : un riche appartement d’apparat de l’époque de Louis XIV. Les deux salons sont ornés de boiseries et toiles peintes et plongent instantanément le visiteur dans un incroyable panorama de peintures baroques. Pourtant pas spécialement attachés au style de l’époque, nous avons trouvé ces salons sublimes, pleins de détails, d’histoires… Et d’une beauté particulièrement délicate.

musée d'histoire de Figeac

Ouvert du 1er juillet au 31 août tous les jours de 14h30 à 18h30, sur demande le restant de l’année. Visite guidée sur demande.

9. Les ruelles !

On donne ici pleins de lieux précis… Mais une des choses à absolument faire à Figeac, c’est de se perdre dans ses ruelles ! Alors, notre conseil ? Laisse-toi guider par quelques endroits qui te tiennent à coeur, mais improvise le chemin pour les découvrir : on a adoré déambuler dans les ruelles, des plus grandes au plus étroites, des plus plates aux plus pentues. L’ensemble du centre ville historique de Figeac est beau et a beaucoup de charme, parcourir au hasard les rues qui relient les endroits phares (en faisant parfois des détours !) est un régal.

Jolie ruelle dans Figeac

10. Bonus : le « circuit découverte des clés de Figeac », le circuit ultime pour ne rien rater !

Ce numéro 10 n’est pas un lieu mais un document : « le circuit découverte des Clés de Figeac« . Conçu par l’Office du Tourisme, on trouve ce dépliant super bien fait : à notre sens, on ne pourra pas faire mieux et c’est pour ça qu’on en parle ici ! Il s’agit d’un livret en papier épais qui forme une vraie carte une fois déplié. En 30 « clés », il indique un circuit très simple à suivre et super complet pour vadrouiller et découvrir Figeac à son rythme. Pratique et jolie, on a découvert cette carte illustrée après notre vagabondage au hasard des ruelles et… On s’est aperçus qu’elle reliait à la perfection tous les points qu’on avait adorés !

Carte de Figeac.

Le document papier est disponible pour 30cts à l’Office du Tourisme ou en version numérique gratuitement ici. 30 clés, 26 monuments, 1h30 de balade environ. Des visites (insolites) sont aussi possibles avec des guides conférenciers.

> Itinéraire découverte de Figeac & ses alentours : Espagnac, Saint-Supice, Marcilhac-sur-Célé, Cajarc, Laroque-Toirac, Faycelles…

Pour aller plus loin : voici un itinéraire pour découvrir les environs de Figeac, sans jamais avoir trop de route ! Il peut se réaliser sur 1 ou 2 jours : avec Figeac comme « camp de base » ou en mode « roadtrip » (c’est-à-dire en passant une nuit dans un des villages de ton choix). Après avoir dormi dans le centre historique de Figeac nous avions fait une seconde nuit en chambres d’hôtes en pleine nature et avions adoré l’équilibre que procuraient ces deux types d’expériences ! Au rythme tour à tour des méandres du Célé puis de ceux du Lot, les petits villages au charme fou s’égrainent sur cet itinéraire. Entre deux : des coins de nature qu’il fait bon découvrir à pied, à vélo ou même… En Mehari électrique ! Plus d’infos en suivant.

Figeac, départ.

Figeac est le point de départ de cet itinéraire. Maintenant, direction le sud est, le long du Célé… On dit de cette vallée qu’elle est sauvage et poétique à la fois ! Entre bords de fleuve, villages au charme fou, falaises calcaires et landes à la végétation méditerranéenne… Cet itinéraire ne prouvera pas le contraire !

Belle vue sur les toits de Figeac

Corn

A 16mn de Figeac, possibilité de faire une première pause dans ce village où règne la quiétude. Non loin de l’Eglise, un pont enjambe un cours d’eau aux rives fleuries. Le tout sort d’une grotte comme par magie ! On peut s’approcher pour observer la résurgence : le souterrain semble être immense ! Au pied des falaises et au bord du Célé, Corn est une bonne introduction aux paysages de la Vallée et du Parc National du Quercy.

Ballade dans le village de Corn

La source du Bual

Micro détour avant la prochaine étape : au pont à Sainte-Eulalie, tourne à gauche. Quelques centaines de mètres plus loin un sentier semblant sorti d’un autre monde démarre ! Au bout de celui-ci (5mn à pied) une source à l’eau d’un bleu incroyablement pur se niche. L’eau est visible au fond de la vasque en été mais ne s’écoule pas dans le ruisseau. Il faut tomber à la période où les eux sont hautes pour l’observer dans son lit. Plus d’infos sur sa localisation sur cette carte (en bas de page).

Source d'eau du Bual

Espagnac-Sainte-Eulalie

Situé sur le GR 651 (variante du chemin de St-Jacques-de-Compostelle) Espagnac est une pause pleine de douceur et de sérénité… Sentiment qui émane sûrement alors qu’on croise / discute avec tous ces randonneurs qui semblent apprécier prendre ici une pause bien méritée ! L’ancien prieuré a conservé tout son caractère. Il abrite aujourd’hui un gîte d’étape pour les pèlerins, mais pas que. N’hésite pas à passer sous l’arche et faire le tour de l’édifice. Tu débouchera sur sa grande cour fleurie en bord du Célé. Quelques chaises et tables sont disposées, des boissons et encas sont proposés aux randonneurs… Le tout est aux premières loges pour apprécier la tour atypique que le prieuré a conservé.

Village, Espagnac-sainte-eulalie

Le Château des Anglais et son sentier des falaises

En quittant Espagnac, ouvre l’oeil… Dans les falaises se cache le Château des Anglais. Le terme de « château des Anglais » désigne les fortifications accrochées aux falaises des vallées du Lot et du Célé. Les édifices les plus anciens pourraient dater du XIème ou du XIIème siècle. Ils étaient la propriété de seigneurs pour asseoir leur pouvoir et servaient de retranchement à la population en cas d’attaque.

Balade : depuis Brengues, départ du « sentier des falaises » qui mène à la porte fortifiée de la falaise et au pied du château. 2h, 5km, niveau facile. Plus d’infos pratiques et un tracé de l’itinéraire juste ici.

Saint Sulpice

A l’arrivée à Saint-Sulpice, prendre sur la droite la route qui commence à grimper. Après de sérieux virages en « Z » et à peine quelques minutes de route, la hauteur prise est impressionnante et la vue sur la vallée imprenable ! Un parking se situe après les virages. C’est le point de vue parfait pour observer la particularité de Saint-Sulpice : construites contre (et dans!) les falaises, ses maisons semi-troglodytes !

Village de Saint-Sulpice

Marcilhac-sur-Célé

A un peu plus d’une trentaine de minutes de Figeac, Marcilhac-sur-Célé est notre village coup de cœur. Ici aussi, on respire le charme & la tranquillité : édifices de pierres blanches, belles ruelles fleuries… On adore sa place au centre du bourg : arborée et juste au bord du fleuve, c’est un super endroit pour se poser, pique-niquer… Ou regarder les locaux jouer à la pétanque (et les défier ?) !

Ensuite, il y a le site de l’abbaye et des ruines romanes : ici les ruelles étroites s’ouvrent et nous plongent dans une beauté austère, d’un autre temps ! Enfin, on l’aime pour ses multiples possibilités d’aventures : embarquer dans un canoë pour se laisser glisser le long du Célé ; partir à VTT électrique sur la petite route en lacet qui monte au-dessus du village… C’est une formidable porte sur de superbes petits sentiers qui sillonnent les plateaux calcaires. Entre végétation méditerranéenne, petits chemins bordés de murets en pierres… Et jolies cazelles, ces abris des bergers d’autrefois.

Marché à Marcilhac-sur-Célé : le mardi de 17h-20h en juillet et août.

marcilhac sur célé en VTT électrique

Une nuit immergé dans la nature… A la Métairie Haute.

On enchaine les coups de cœur ? Allez, on enchaine les coups de cœur ! Non loin de Marcilhac-sur-Célé, on a découvert les chambres d’hôtes de la Métairie Haute… Et on a adoré ! L’endroit est parfait si tu as envie de faire une pause dans ces découvertes et passer une nuit loin de tout. On t’en parle davantage dans la rubrique juste après : Les bonnes adresses > Hébergements.

la Métairie Haute dans le département du Lot

Cajarc

Depuis Marcilhac-sur-Célé, on descend les reliefs calcaires pour arriver à Cajarc : ici, c’est une nouvelle vallée. Nous avons quitté les bords du Célé pour ceux du Lot ! A partir de maintenant, la route remonte vers Figeac par la 662 : on dit que c’est la « route 66 » du Lot ! Cajarc est une très belle ville médiévale, active et pleine de secrets. On a beaucoup aimé s’y balader, depuis la place centrale jusqu’à son port en bord de Lot. Beaucoup de maisons, ruelles ou petites places sont de vrais tableaux… Et c’est aussi une ville gourmande ! Rdv dans notre rubrique bonnes adresses. Comme il y a beaucoup trop de choses à dire sur Cajarc, le mieux est encore que tu découvres tout par ici.

Marché à Cajarc tous les samedis après-midi + foire tous les 2e et 4e mercredis matin en juillet et août.

Les ruelles du village de Cajarc

Laroque-Toirac

La raison pour laquelle on conseille une halte à Laroque-Toirac te sautera aux yeux dès ton arrivée… Accroché à sa falaise, le château de Laroque-Toirac est remarquable. Il est ouvert à la visite de juillet à septembre, mais rien que les ruelles pentues du village offrent un super belvédère sur la vallée.

visite du village  de Laroque-Toirac en e-méhari

Faycelles

Un autre de nos coups de cœur… Et un autre super belvédère sur la vallée ! Depuis Laroque-Toirac, la route serpente et prend doucement de l’altitude jusqu’à Faycelles. Si on devait le résumer en un seul mot on dirait… Pittoresque ? « Disposition originale, digne d’être peint, aspect séduisant, qu’on remarque, qui a du relief, de la couleur… » oui, ce mot lui va bien ! Comme coupés du reste, la vie semble bien douce sur ce promontoire entre la vallée du Lot et du Célé ! On a tellement aimé le découvrir en journée que nous y sommes revenus au coucher du soleil (Faycelles n’est qu’à 10mn de Figeac). Le calme ambiant était indescriptible. Nous y avons croisé des habitants heureux et fiers de nous parler de « leur » village.

Le joli village de Faycelles au coucher du soleil

Figeac, fin de la boucle.

C’est la fin de cette boucle à la découverte de Figeac et ses environs. On a pris beaucoup de plaisir à faire cet itinéraire sur deux jours. Pour prolonger le plaisir, cette boucle découverte peut même être allongée : si ça t’intéresse, le circuit est à découvrir ici.

Vue sur les toits de Figeac

> Expériences pour découvrir Figeac et ses alentours autrement

Il existe aussi des façons un peu plus insolites d’explorer ce coin du Lot : le VTT électrique et la E-Mehari !

Je découvre Figeac et ses alentours en E-Mehari :

Les bords de fleuves sont calmes, les villages aussi, les petites routes traversent plaines, forêts, vallons où les oiseaux chantent… Et on profite pleinement de toutes ces ambiances, cheveux au vent (ou pas !) grâce au silence et à l’autonomie de la E-Mehari. C’est Loc&Roll à Cajarc qui propose de louer cette toute récente version électrique des Citroën Mehari, petites voitures collector. En plus du fait que les propriétaires sont super sympas, la conduite nous a beaucoup plu : on prend plaisir à parcourir les petites routes en s’imprégnant encore mieux du décor.

Différents circuits sont proposés (des roadbooks sont disponibles avec le véhicule) et la durée de location s’adapte à la demande.

Ballade dans le lot en méhari électrique

Je découvre Figeac et ses alentours en VTT électrique :

C’est le mix parfait pour allier confort de découverte et proximité avec la nature ! Le VTT passe partout, sans bruit, et grâce à l’assistance électrique, on monte les pentes les plus raides quasiment sans efforts. Il offre la possibilité de visiter les petites ruelles des villages comme les sentiers calcaires ou vastes landes des plateaux du Célé. C’est vraiment un de nos moyens de découverte préférés.

Nous avions loué les nôtres chez Lot & Bike à Cajarc.

ballade en VTT électrique dans le Lot

> Les bonnes adresses de Figeac

Hébergement : chambres d’hôtes en pleine nature ou hotel de charme

  • Hôtel Mercure Le Viguier du Roy à Figeac : nos 10 incontournables de Figeac nous ont déjà emmenés à parler de lui. Le Viguier du Roy est un véritable palais médiéval en plein cœur du centre historique de Figeac. Si le tarif n’est peut-être pas accessible à tous les budgets (à partir de 110€ pour une chambre) sa situation, son cadre exceptionnel, la qualité du service et la gentillesse du personnel en font LA bonne adresse pour se faire plaisir et profiter d’un point de chute idéal dans Figeac. Le Viguier du Roy nous enveloppe dès l’arrivée de la douce ambiance qui règne dans cette ville d’Art et d’Histoire.
  • Chambres La Métairie Haute à Marcilhac-sur-Célé : nichées sur le haut d’une colline, entourées d’une forêt que les propriétaires prennent soin de laisser sauvage… Karel et Juliette ont conçu ces chambres d’hôtes en accord avec leur propre mode de vie et leurs valeurs : en harmonie avec la nature qui les entoure. Au cœur du domaine immense, les deux chambres d’hôtes se situent dans une petite grange indépendante rénovée. Effet bulle de calme garantit. On n’en dit pas plus… Mais l’endroit comprend aussi une salle pour la pratique du yoga et un bar à plantes, toujours tenus par les deux propriétaires.
  • Chambre d’hôtes du Conquans à Figeac : voilà une autre adresse de charme à Figeac ! Toujours en plein centre historique, Ericia & Arthur, les propriétaires, ont voulu faire honneur à la beauté originelle et à l’histoire de cette immense demeure datant du 14e siècle : chambres chaleureuses, parquets authentiques, volets en bois… Dès le seuil, on a l’impression de pénétrer dans un chateau, parfait pour se mettre instantanément dans l’ambiance ! Ericia et Arthur sont adorables.
Les bonnes adresses pour dormir sur Figeac et ses alentours.

Restaurant : les bonnes tables autour desquelles se (rassasier) rassembler

  • Le Jardin sur le toit à Figeac : on a aimé prendre une pause le midi sur cette terrasse ombragée qui surplombe les rues de Figeac. Le Jardin sur le toit porte très bien son nom ! On peut y manger une cuisine du terroir ou aux accents thaï, le tout au milieu d’un décor plein de verdure et de couleurs. Les prix y sont en plus très corrects.
  • La Dinée du Viguier à Figeac : c’est le restaurant du Viguier du Roy. Si tu as envie de te faire plaisir avec une cuisine savoureuse, rafinée, colorée, faisant la part belle aux bons produits d’ici, vas-y sans hésitations ! On a adoré la gentillesse de l’équipe, d’Anthony, le chef, et le festival de saveurs auquel on a eu droit pendant tout le repas !
  • Chez Moulino à Cajarc : on avait vraiment besoin d’une pause et on avait faim, ou cet endroit est vraiment vraiment une bonne adresse ?? Les deux !! On est tombés amoureux de ce restau au style bistrot et bar à vin qui a un super rapport qualité-prix ! L’ambiance est détendue, l’équipe joyeuse, l’arrière cour ombragée ressourçante… Et la cuisine, un régal. On a tous pris des plats différents et on s’est tous régalés. On sait déjà qu’on reviendra profiter de cette adresse de terroir.
  • Auberge Beauville à Espédaillac : un style différent, mais impossible de choisir entre ces deux coups de cœur. L’auberge Beauville à Espédaillac est pour nous une des meilleures adresses du coin, ces restaus comme on aime. Attention ici, pas de chichis ! Comme son nom l’indique, on est dans une auberge et, selon la tradition familiale qui perdure depuis plus d’un siècle, on fait revivre l’ambiance et la cuisine d’autrefois. Des plats simples, 100% terroir, délicieux et généreux… Le tout dans une superbe bâtisse, que demander de plus ? On vient ici prendre le temps, se faire plaisir et déconnecter, sans faire mal à son porte-monnaie.
  • Pâtisserie Lagarde à Cajarc : nous n’avons pas eu le temps d’y goûter, mais tout le monde s’accorde à dire que la Pâtisserie Lagarde est la bonne adresse des gourmands ! Il parait qu’on déguste ici un des meilleurs pastis de la région ou encore les géodélices : aux fruits exotiques, aux noix caramélisées ou au safran, des petits “rochers” façon chocolat qui s’inspirent de la géologie des Causses du Quercy.
Les bonnes adresses pour manger sur Figeac et ses alentours.

Producteur : dégustations et produits locaux… Directement à la ferme !

  • La Fromagerie du Val Riant à Sabadel-Latrouquière. Implantée au cœur du Ségala lotois, on fabrique dans cette ferme des fromages de vache fermiers au lait cru. Fabriqués de façon traditionnelle et artisanale, c’était un bonheur de retrouver chez la famille Vermande le goût du « vrai » fromage. Tomme du Clocher, Tomme Grise, Carré du Val Riant, Bleu, le Louché… Il y en a pour tous les gouts. Au cœur de cette commune de 80 habitants, Corinne est fière de dire que ses 18 vaches Holstein paissent tranquillement sur un terrain de 50 hectares et sont « élevées à l’herbe, rien de plus ! ». Et elle a raison ! Son fromage « 100% nature » n’en est que meilleur. Enfin, ici le confort de la bête passe avant-tout et c’est aussi ça, une bonne adresse producteur !

Cadeau pour la fin ? Voici l’arme ultime pour découvrir Figeac et ses alentours :

On va être honnêtes : on va te parler ici d’un guide confectionné par l’Office du Tourisme du Grand Figeac alors qu’en temps normal on a nous-même plutôt tendance à partir en mode « recherches Internet » et ignorer ce genre de brochure ! Pourtant, ceux qui connaissent le mieux une destination sont ceux qui y vivent ! Et ce sont aussi les personnes qui ont mis au point ce guide, alors pourquoi s’en passer ?

« Le Mag » est gratuit, téléchargeable ici, ou disponible en Office du Tourisme. Le mieux, c’est sûrement de le demander en ligne pour recevoir la version papier par voie postale, puis de la feuilleter tranquillement chez soi avant le départ. Idéal pour repérer les lieux / les expériences dont tu as le plus envie, et c’est quand même beaucoup plus sympa que des recherches sur Internet ! Le guide est agréable à lire et regroupe absolument toutes les infos que tu pourrais vouloir connaître sur cette destination : incontournables, histoire, marchés, fêtes, idées de visites, rencontres, bonnes adresses, itinéraire “Figeac en 48h”, exemple de visites guidées…


Tu as aimé cet
article ?

On espère qu’il t’a donné plein de chouettes idées pour pouvoir vivre ta propre escapade à Figeac. Si tu as des questions, remarques, ou que tu as juste apprécié cet article, n’hésite pas à nous en faire part en laissant un commentaire. Nous serons heureux de te lire et répondons toujours.

Par ici, d’autres idées d’escapades en France ou au d’autres roadtrips au cœur de villages exceptionnels.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here